légendes urbaines

Bloody Mary

 

La légende de Bloody Mary (Marie sanglante) présente de nombreuses versions qui ont évoluées au fur et à mesure des générations.

La première explique que Bloody Mary, que l'on peut aussi appeler Hell Mary, Mary Worthington, Mary Lou, Mary Jane ou encore Bloody bones, fut victime d'un accident de voiture et défigurée. D'autres personnes croient en une histoire plus ancienne, celle d'une sorcière que l'on aurait brûlée sur un bûcher pour avoir pratiqué la magie noire il y a environ 100 ans et qui reviendrait se venger. Plusieurs pensent également que Bloody Mary est la Vierge Marie en personne venue vous avertir de ne pas jouer avec son nom, ni le nom de son Fils, Jésus.

Mais toutes les légendes se raccordent sur un point : Bloody Mary apparaît lorsqu'on l'appelle, c'est-à-dire devant un miroir en répétant trois fois son nom, ou alors treize fois en tournant sur soi-même tout en fixant son reflet à chaque tour. Pour ceux qui croient à la version de la vierge, on peut ajouter à son nom la phrase suivante: "Bloody Mary, I killed your baby!" (Marie sanglante, j'ai tué ton enfant). Evidement, cette phrase ne fonctionne que si Bloody Mary est réellement la vierge.

Il faut de préférence que la pièce ne soit pas éclairée et avoir préalablement disposé deux chandelles à chaque extrémité du miroir. Les miroirs seraient, d'après certaines croyances, des accessoires reconnus comme des portes entre notre monde et le royaume des esprits.

L'origine du miroir comme lieu d'invocation vient des années 1970. A cette époque, les salles de bains de la plupart des maisons avaient de grands miroirs. Ainsi, lorsqu'une personne décédait, son cadavre était lavé et habillé par la famille de ce défunt et présenté dans un cercueil dans le salon de sa propre maison. L'habitude était courante de couvrir tous les miroirs de la maison jusqu'à ce que le corps soit enterré. Sinon son esprit serait emprisonné dans les miroirs et resterait à jamais dans la maison : d'où l'origine des maisons hantées.

Bloody Mary choisit de préférence pour victimes des personnes ayant une mort sur la conscience même s'ils n'en sont pas responsables. Elle les tue alors dans la douleur, le plus souvent en leur arrachant les yeux. Parfois, il lui arrive même de tuer la personne l'ayant appelé. Cela dépend encore une fois des versions.

La légende veut que pour faire disparaître Bloody Mary il faut casser le miroir par lequel l'esprit est entré, au moment ou il s'y trouve. C'est-à-dire qu'il faut dans un premier temps l'invoquer...



26/12/2009
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres