légendes urbaines

Halloween

 

L'histoire d'Halloween a débuté il y a 2000 ans, chez les peuples celtiques. A l'époque, on célébrait le festival de Samhain le 31 octobre pour fêter la fin de l'été et le début de l'hiver. Les celtes pensaient que cette nuit-là, un passage s'ouvrait entre le monde des vivants et celui des morts. Les esprits venaient donc sur Terre pour détruire les cultures et causer des ennuis aux Hommes.

Un rituel celtique consistait à construire un énorme feu de joie la nuit du 31 octobre et d'y jeter des cultures et des animaux en sacrifice. Ceux qui y participaient portaient des costumes faits avec des peaux d'animaux et des masques.

Lorsque les Romains conquérirent le territoire celtique, cette tradition se mélangea aux fêtes romaines. Par la suite, l'église catholique désigna le 1er Novembre comme la fête des saints et des martyrs. Le 31 Octobre devit donc la "veille du jour des saints" (Hallow's eve, d'où le nom de halloween).

En Angleterre, le jour d'Halloween, les familles donnaient des gâteaux aux pauvres en échange d'une prière pour les morts de la famille. Plus tard, l'église encouragea les gens à laisser du vin et de la nourriture dehors pour les esprits. Cette tradition fut ensuite reprise par les enfants du monde entier.

Dans les années 1970, des rumeurs ont raconté que certaines personnes cachaient des lames de rasoirs dans les sucreries et que certains bonbons étaient empoisonnés. Dans la réalité, il y eu beaucoup moins de cas que ce que l'on a raconté...

L'histoire des citrouilles découpées provient de la légende de Stingy Jack ( Jack le radin) en Irlande. De son vivant, Jack était un homme misérable, buveur et trompeur. Une nuit d'Halloween, Jack alla voir le Diable dans un bar et échangea son âme contre un dernier verre. Lorsque le Diable paya, Jack récupéra la pièce et la plaça à côté d'une croix en argent. Ainsi le Diable ne pouvait plus rentrer. En échange de sa libération, le Diable promis à Jack de le laisser tranquille pendant 10 ans. Dis ans plus tard, lorsque le Diable revint chercher son dû, Jack accepta de partir mais demanda au Diable d'aller lui chercher une dernière pomme dans un arbre. Le Diable accepta, mais Jack plaça de nouvelles croix autours de l'arbre et le Diable se trouva une nouvelle fois coincé. Cette fois, le Diable dû promettre de ne pas prendre l'âme de Jack lorsque celui-ci mourrait. Mais le jour où Jack se présenta aux portes du Paradis, on lui en refusa l'entrée. Jack alla donc voir en Enfer, mais le Diable tint sa promesse. Pour l'aider, il ne lui donna qu'une flamme de l'Enfer. Jack fut donc condamné à errer sur Terre avec sa flamme, qu'il plaça dans une citrouille – son plat favori. Les citrouilles que l'on place sur les fenêtres sont ici pour effrayer jack et les esprits en général.



23/05/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres